Assurance voiture jeune conducteur : comment bien choisir son assurance ?

gray computer monitor

En 2015, l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a établit que 18% de la population âgée de 15 à 29 ans sont impliquées 22% des accidents mortels. Les jeunes conducteurs ayant un permis de conduire de moins de trois ans doivent payer une surprime à l’assureur. Ladite prime diminue chaque année si vous ne faites pas d’accident.

Choisissez votre assurance en fonction du mode d’obtention de votre permis

Le mode d’obtention de votre permis fait partie des critères prisés par les assureurs. L’assureur peut vous accorder une certaine attention si vous avez opté pour le cursus d’apprentissage anticipé de la conduite (AAC).

A découvrir également : Guide ultime pour choisir la meilleure assurance auto pour votre véhicule

Les assureurs se fondent sur les résultats de certaines  études. Lesquelles établissent que les conducteurs novices qui passent par le AAC sont moins susceptibles de faire un accident de la circulation que ceux qui suivent le parcours classique. Aussi, ils appliquent une réduction estimée à 30% aux conducteurs inexpérimentés passés par le AAC.

Par ailleurs, les surprimes appliquées aux jeunes conducteurs classiques, seront réduites si vous avez obtenu votre permis de conduire via le AAC.

A voir aussi : Les particularités de l'assurance automobile pour les conducteurs débutants ou expérimentés

Choisissez votre assurance en fonction de votre véhicule

Avant de vous lancer dans la souscription à une assurance auto, déterminez d’abord le type de véhicule que vous allez conduire. Effectivement, le montant de l’assurance sera fonction du type de voiture pour lequel vous y souscrivez. Prenez donc en compte la marque, le modèle, la puissance fiscale…

L’assurance fonctionne sur un principe simple : plus votre voiture est puissante, plus l’assurance sera couteuse. Étant un jeune conducteur inexpérimenté, les assureurs pourraient vous refuser un contrat si vous avez une voiture de 6cv. Optez donc pour un véhicule de faible puissance vous serait profitable.

Revoyez les garanties

Les garanties dans le choix de l’assurance sont fonction de la voiture que vous avez et de son usage. Vous avez le choix.

L’assurance au tiers. Cette formule vous sera bénéfique si vous optez pour une voiture moins luxueuse ; l’assurance « tous risques » étant plus adaptée aux voitures de grande valeur.

Cette formule contient des garanties minimales obligatoires qui vous permettent de circuler légalement.

L’avantage est que le montant de l’assurance est moins important, bien que la couverture soit moins large et les franchises un peu plus élevées. Toutefois, il serait mieux pour vous de demander des compromis supplémentaires, ainsi que le montant des franchises en fonction de la fréquence d’utilisation de votre véhicule.

Il serait judicieux d’intégrer des garanties telles que l’incendie, le vol, le bris de glace, les dommages personnels du conducteur à votre contrat. Ceci évitera des coûts surélevés en cas de sinistre, sans toutefois augmenter la facture.

L’assurance au kilomètre. Celle-ci peut également vous convenir dans la mesure où vous allez rarement prendre le volant de votre voiture. Le tarif sera fonction du nombre de kilomètres que vous allez effectuer. Dans ce cas, il serait encore mieux de déclarer le conducteur secondaire de la voiture.

Comparez les contrats d’assurance

Lorsque vous êtes jeune conducteur, il faut éviter de choisir une assurance par affinité. En effet, le fait que vos parents aient souscrit une assurance ne garantit pas que le même assureur vous fasse une meilleure offre. Quoi qu’il arrive, il est préférable de faire une comparaison des différentes offres.

Pour vous aider dans ce sens, vous pouvez vous servir des comparateurs d’assurance auto en ligne. Ils pourront vous aider à obtenir le meilleur rapport prix/garanties/services.

Optimisez votre prime d’assurance en prenant en compte votre profil de conducteur

Pensez à bien savoir que l’assurance voiture jeune conducteur peut varier en fonction du profil que vous présentez. Effectivement, les assureurs prennent en compte plusieurs éléments pour établir votre contrat d’assurance auto.

Parmi ces éléments, on retrouve notamment votre âge, le modèle et la puissance de votre véhicule ainsi que l’utilisation qui en sera faite. Si vous utilisez principalement votre voiture pour des trajets domicile-travail ou domicile-études, cela peut jouer sur le montant de votre prime d’assurance.

Certains assureurs proposent des options pour optimiser ce montant. Par exemple, il est possible d’inclure une clause kilométrique limitée dans le contrat afin de réduire la facture finale. Il existe aussi des solutions comme le paiement annuel plutôt que mensuel qui peuvent faire baisser la prime.

N’hésitez pas à indiquer tous les équipements de sécurité présents dans votre véhicule (airbags latéraux et frontaux) ou encore vos antécédents personnels (aucun accident responsable). Ces informations sont autant d’arguments pouvant jouer en faveur de l’obtention d’une réduction intéressante auprès de l’assureur auto choisi par un jeune conducteur.

Les avantages et inconvénients des assurances tous risques et au tiers pour les jeunes conducteurs

Lorsque vous souscrivez une assurance auto, deux types de contrats sont généralement proposés : l’assurance au tiers et l’assurance tous risques.

La première option est la formule minimale obligatoire en matière d’assurance automobile. Elle couvre les dommages que vous pourriez causer à autrui lors d’un accident ou d’une collision. En revanche, elle ne prend pas en charge les éventuels dégâts causés à votre propre véhicule.

C’est pourquoi il peut être préférable pour un jeune conducteur de choisir une assurance tous risques, qui offre des garanties plus étendues et permet donc une meilleure protection. Cette formule couvre notamment les dommages subis par votre propre voiture, même si vous êtes responsable de l’accident.

Cette dernière option a aussi ses inconvénients. Elle est souvent plus chère que l’assurance au tiers. Certains assureurs peuvent appliquer une franchise importante en cas de sinistre responsable.

Il faut peser le pour et le contre avant de souscrire son contrat d’assurance auto. En fonction du modèle de son véhicule et du type d’utilisation qu’on en fera (vie privée ou professionnelle), il faut choisir la formule la mieux adaptée à ses besoins tout en respectant son budget.

Dans le choix entre ces deux options différentes mais complémentaires, il faut étudier chaque contrat proposé par les assureurs afin d’opter pour la formule la plus adaptée à son profil et à ses besoins.

à voir