Comment freiner avec une Tesla ?

La marque Tesla est un constructeur de véhicules automobiles électriques, de batteries et de panneaux photovoltaïques. Pionnière dans le domaine, Tesla perçoit ses véhicules comme l’avenir de l’humanité. En effet, le 100 % électrique n’est pas la seule innovation dont disposent ses véhicules. Elle présente aussi de nombreuses fonctionnalités en matière d’ergonomie et d’assistance à la conduite. Dans cet article, découvrez comment freiner avec une Tesla.

Quelle technique pour freiner au volant d’une Tesla ?

Au volant d’une Tesla, le freinage représente de nos jours une question pertinente. En effet, le système de freinage se différencie des autres voitures standard ou des autres marques. Pour freiner, surtout en cas d’urgence, vous devez appuyer à fond sur la pédale de frein tout en maintenant une pression ferme. Et cela, même sur les surfaces à faible traction. Lors du freinage, prenez garde d’appuyer à plusieurs reprises sur la pédale de frein. Une telle pratique est susceptible d’interrompre le fonctionnement du système ABS et augmenter la distance de freinage.

Lire également : La Citroën C3 Aircross : un SUV design et performant au service de la mobilité

L’ABS (système de freinage antiblocage) permet d’empêcher les roues de se bloquer quand vous exercez la pression maximale de freinage. Quel que soit l’état de la route, ce système est utile pour améliorer la commande de direction pendant un freinage excessif. Ainsi, en cas de freinage d’urgence, le système ABS surveille constamment la vitesse de chaque roue. En se basant sur ces dernières, elle change la pression de freinage en fonction de l’adhérence.

Lire également : 3 façons de polir les phares de votre voiture

Quelles sont les particularités du système de freinage d’un véhicule Tesla ?

Le système de freinage d’un véhicule Tesla présente une variété d’innovations par rapport aux véhicules des autres marques. On note entre autres, le feu de freinage dynamique, le balayage de disque de frein, la compensation hydraulique de l’évanouissement des freins. Le feu de freinage dynamique permet au conducteur d’avertir les autres usagers d’un freinage brusque. Dans ce cas, les feux de freinage clignotent rapidement. En cas d’immobilisation, les feux de détresse se déclenchent de façon automatique.

Le balayage de disque de frein est utile lorsque les conditions sont froides ou mouillées. C’est une fonction qui applique à répétition une force imperceptible sur les freins pour enlever l’eau de la surface du disque de frein. La compensation hydraulique permet de surveiller la pression du système de freinage et l’activité du système de l’ABS. Grâce à cette surveillance, elle décèle les occurrences de rendement réduit des freins. En cas de détection d’une réduction des performances du freinage, elle se charge d’augmenter le freinage en abaissant davantage la pédale de frein.

Comment optimiser la récupération d’énergie lors du freinage avec une Tesla ?

Au-delà des innovations du système de freinage, Tesla propose aussi une autre innovation qui permet d’optimiser la récupération d’énergie lors du freinage. Cette fonctionnalité est appelée le système de régénération d’énergie. Concrètement, lorsque vous appuyez sur la pédale de frein dans un véhicule Tesla, l’énergie cinétique générée par le mouvement des roues est convertie en électricité et stockée dans la batterie.

C’est donc tout à fait différent des voitures classiques où cette énergie est simplement dissipée sous forme de chaleur. La régénération se produit grâce à un moteur électrique qui sert aussi bien comme générateur que comme moteur pour propulser le véhicule. Le niveau de récupération peut être ajusté selon vos préférences en utilisant les boutons situés sur le volant ou via l’écran tactile central.

En mode « normal », si vous relâchez rapidement la pédale afin que votre vitesse passe en-dessous de 5 km/h, alors il y aura très peu (voire pas) de régénération car cela correspondrait au point mort chez une voiture avec boîte manuelle.

Le niveau maximal donne une sensation similaire au frein moteur : dès qu’on relâche l’accélérateur, on ressent ce ralentissement, sans avoir besoin non plus d’appuyer sur la pédale des freins sauf cas exceptionnel.

Certains conducteurs expérimentés sont capables de conduire leur Model S/X/3 uniquement avec l’accélérateur : ils anticipent suffisamment et savent comment gérer intelligemment chaque situation pour ne jamais avoir besoin de freiner. Cette méthode s’appelle « One-Pedal Driving » (conduite à une pédale). Il faut noter que cette méthode est réservée à des conducteurs expérimentés.

En définitive, la régénération d’énergie permet aux conducteurs Tesla de maximiser l’efficacité énergétique de leur véhicule tout en réduisant l’usure des freins et donc les coûts associés, ainsi qu’en améliorant l’autonomie globale du véhicule.

Les précautions à prendre pour un freinage d’urgence avec une Tesla

Même si le système de freinage d’une Tesla est très performant, vous devez prendre certaines précautions en cas de freinage d’urgence. Toutefois, les propriétaires de voitures électriques doivent avoir à l’esprit que leur véhicule a une répartition du poids différente par rapport aux voitures à moteur thermique. La grande majorité des batteries est située sous le plancher, ce qui abaisse le centre de gravité et améliore la stabilité.

Cela signifie qu’un conducteur doit être conscient des différences dans la manipulation lorsqu’il s’agit de freiner brusquement. Les conducteurs habitués à conduire un véhicule avec une boîte manuelle savent que la technique pour un arrêt d’urgence consiste en un passage rapide des vitesses plutôt qu’à utiliser uniquement les freins.

Avec une Tesla, cependant, il n’y a pas besoin (ni même la possibilité) de changer les vitesses. À la place, vous devriez appuyer fermement sur la pédale de frein tout en maintenant vos mains sur le volant (pour retenir un éventuel changement).

De plus, il ne faut pas relâcher complètement l’accélérateur juste avant ou pendant l’actionnement du système ABS car cela peut augmenter les distances d’arrêt ainsi que détourner momentanément plus de force vers l’avant du véhicule. Effectivement, lorsque vous relâchez rapidement l’accélérateur afin que votre vitesse passe en-dessous de 5 km/h, cela correspondrait au point mort chez une voiture avec une boîte manuelle ; il y aura très peu (voire pas) de régénération.

Même si le système de freinage d’une Tesla est équipé des dernières technologies en matière de sécurité, vous devez être vigilant et anticiper les situations dangereuses dès que vous prenez place au volant. Les propriétaires de Tesla doivent être bien informés sur la façon dont leur véhicule fonctionne ainsi que sur les précautions à prendre lorsqu’ils conduisent dans différentes conditions routières. Une formation ou une sensibilisation spécifique peuvent être organisées pour aider les conducteurs à comprendre pleinement toutes les subtilités du système électrique et à optimiser leur expérience de conduite sans compromettre leur sécurité personnelle ou celle des autres usagers de la route.

à voir