Contrôle technique : les risques encourus lorsqu’il n’est pas fait

Mettre une voiture en circulation nécessite des dispositions préalables. L’une des plus importantes est le contrôle technique notamment lorsqu’il s’agit de voiture d’occasion. Cela va sans dire que ne pas faire sa visite technique pourrait engendrer des sanctions et des risques. Quels sont alors les risques encourus lorsque le contrôle technique n’est pas fait ? Tout savoir dans cet article.

Un  contrôle technique : de quoi s’agit-il ?

On désigne par contrôle technique un examen qui est imposé à l’endroit de toutes les voitures d’occasion qui ont plus de quatre ans à compter de la date d’immatriculation. En plus d’être obligatoire, cet examen a pour but d’améliorer la sécurité sur les routes. Mieux, il permet également de mieux canaliser les voitures mal entretenues qui pourraient provoquer des accidents sur la route.

A voir aussi : Les étapes pour effectuer rapidement votre demande de carte grise en ligne

Par ailleurs, le contrôle technique permet de sécuriser les automobilistes et d’assainir les différents parcs de véhicules. Il permet aux automobiliste d’avoir l’assurance que leurs voitures sont en étant de bien fonctionner. C’est donc à juste titre que tous les conducteurs se doivent de présenter leur voiture dans les différents centre agréés et dédiés afin d’obtenir le procès verbal de conformité de leur engin.

Qui réalise le contrôle technique ?

Avec une durée minimale d’une heure, le contrôle technique est réalisé par des agents dédiés. Ce sont des opérateurs de diverses structures qui sont agréés et commis par le Ministère des Transports. Il faut préciser que ces agents sont indépendants des réparateurs d’automobiles. Ces différents agents appartenant au centre de contrôle sont donc envoyés sur le terrain pour détecter et identifier les véhicules qui ne sont pas en règles et qui pourraient porter atteinte à l’environnement.

A lire aussi : Combien de temps pour un permis de conduire en cours d'instruction en 2023 ?

Quels sont les risques en cas d’absence de contrôle technique ?

Il existe une série de sanctions à l’encontre des automobilistes en cas de défaut de contrôle techniques pour leur véhicule. En effet les différentes autorités de la police, après constat, peuvent opter pour le retrait du certificat d’immatriculation de votre voiture. Le cas échéant, une fiche de circulation provisoire vous sera délivrée. Dès cet instant, vous aurez sept jours pour vous mettre à jours.

Par ailleurs, vous pourriez être interdit de circulation avec votre véhicule s’il présente une grande défaillance sur le plan technique. Dans ce cas, seule une contre-visite est susceptible de lever la sanction. Le cas où vous récidivez et refusez de  vous mettre à jour, vous encourez en plus d’une grosse amende, la mise en fourrière de votre véhicule.

Les éléments vérifiés lors d’un contrôle technique

Pour éviter ces sanctions, il est donc impératif de réaliser le contrôle technique de son véhicule. Mais quels sont les éléments vérifiés lors d’un tel contrôle ?

Tout d’abord, la sécurité du véhicule sera passée au crible. Les freins seront examinés afin de déterminer si leur efficacité est suffisante pour garantir un arrêt rapide en cas d’urgence. Les pneus devront être en bon état et offrir une adhérence correcte à la route.

Le système électrique sera aussi passé au peigne fin : l’éclairage, les essuie-glaces et autres équipements nécessaires à la conduite doivent fonctionner sans problème.

Les gaz rejetés par le moteur seront analysés pour s’assurer que le niveau de pollution n’est pas supérieur aux normes autorisées.

Des éléments moins connus du grand public tels que les suspensions ou encore l’état général du châssis feront l’objet d’un examen approfondi par les professionnels habilités à effectuer cet examen réglementaire.

Vous devez bien préparer votre véhicule avant cette visite incontournable pour rouler en toute sécurité sur nos routes.

Comment préparer son véhicule avant le contrôle technique

Maintenant que vous connaissez les risques encourus en cas d’absence de contrôle technique, pensez à bien vérifier votre voiture. Des défauts pourraient vous coûter cher.

Vérifiez vos pneus et leur pression : ils doivent être en bon état et offrir une adhérence correcte à la route. Si nécessaire, changez-les avant le contrôle technique. N’oubliez pas non plus de vérifier l’état des suspensions.

Assurez-vous également que tous vos équipements sont opérationnels : éclairage (phares, feu arrière), clignotants, essuie-glaces… tout doit fonctionner parfaitement !

Ne négligez pas les aspects techniques du moteur : fait-il trop de bruit ? La batterie est-elle suffisamment chargée ? Y a-t-il assez d’huile dans le moteur ? Pensez aussi à remplacer les balais d’essuie-glace si besoin.

N’oubliez pas que même s’il ne figure pas parmi les éléments vérifiés lors du contrôle technique obligatoire annuel (sauf pour certains véhicules comme les taxis), le taux d’émission polluant reste important pour notre environnement. Assurez-vous donc que toutes ces caractéristiques soient au point avant de vous présenter devant votre centre de contrôle technique.

En résumé, préparer son véhicule pour le contrôle technique est simple : un peu d’entretien et de nettoyage suffiront à éviter les mauvaises surprises.

Les sanctions encourues en cas de non-respect de l’obligation de contrôle technique

Si vous ne respectez pas cette obligation, les sanctions peuvent être lourdes. En effet, en cas de non-présentation du certificat de contrôle technique lors d’un contrôle routier, vous risquez une amende forfaitaire de 135 euros et la perte de trois points sur votre permis de conduire.

Si votre véhicule est impliqué dans un accident et que le défaut relevé aurait pu être détecté lors du contrôle technique obligatoire, cela peut engager votre responsabilité civile et pénale. Les conséquences financières peuvent alors être très lourdes en cas d’invalidation des garanties d’assurance ou d’une réclamation émanant d’une victime.

Il faut savoir que si vous vendez un véhicule sans avoir effectué le contrôle technique requis (ou dont le résultat est négatif), cela peut entraîner une condamnation pour tromperie vis-à-vis de l’acheteur potentiel qui pourrait se retourner contre vous en justice.

Ne pas réaliser son contrôle technique, c’est prendre des risques inutiles avec sa propre sécurité ainsi qu’avec celle des autres usagers de la route. Le jeu n’en vaut clairement pas la chandelle !

Les avantages d’un contrôle technique régulier pour la sécurité routière et la préservation de l’environnement

Le contrôle technique est avant tout une mesure de sécurité routière. Effectivement, il permet de vérifier que votre véhicule est en bon état et ne présente pas de risques pour vous-même ni pour les autres usagers de la route. En faisant réaliser régulièrement un contrôle technique, vous pouvez être certain que votre voiture ou moto répond aux normes légales en vigueur.

Le respect des normes environnementales doit aussi être pris en compte lors du passage au contrôle technique. Les émissions polluantes sont mesurées et si elles dépassent les seuils légaux, le véhicule peut se voir refuser sa certification.

En effectuant un entretien régulier ainsi qu’un suivi attentif selon les préconisations du constructeur, vous évitez d’importants coûts liés à l’impact écologique néfaste causé par vos émissions, pouvant entraîner des pénalités financières salées.

Notez aussi que certains centres agréés proposent désormais un diagnostic volontaire supplémentaire qui permettra d’améliorer encore davantage la performance environnementale de votre véhicule. Des indications précises sur les différents gestes éco-responsables à adopter peuvent y être fournies afin d’aider chaque propriétaire dans cette démarche citoyenne !

Donc, passer son auto au contrôle technique à la date fixée n’est pas seulement une obligation légale, mais surtout une manière responsable et engagée d’agir contre la pollution automobile tout en améliorant notre propre sécurité sur les routes !

à voir