Quand est-il préférable d’utiliser une estimation de véhicule ?

L’estimation de véhicule est une opération fondamentale qui permet à tout propriétaire d’automobile de connaître la valeur de son bien. Elle peut se faire dans de nombreuses situations. Cependant, son usage est plus utile dans certaines circonstances que vous découvrirez ici.

Pour acheter votre nouvelle voiture

L’estimation de véhicule est un élément qui pourra vous aider à faire un bon achat. Toutes les voitures neuves ou d’occasion ont une valeur par modèle, marque et prix à l’état neuf. Pour la déterminer, il faut se servir de l’argus. À partir de cet indicateur, vous disposez des références sur lesquelles vous vous baserez pour effectuer votre achat chez un concessionnaire ou un particulier. Vous pourrez ainsi estimer le prix du véhicule sur le marché du rachat à partir de ses caractéristiques.

A lire aussi : Prix catalyseur ferrailleur : coût et estimation de rachat

Pour vendre votre nouvelle voiture

L’estimation de véhicule est une étape essentielle pour vendre votre voiture au juste prix. En tant que particulier, vous êtes libre de fixer le montant que vous souhaitez lors de la vente de votre véhicule. Si votre prix est en dessous de celui du marché, les concessionnaires ou particuliers voudront diminuer encore plus la valeur pour faire un meilleur achat. Certains acheteurs douteront de la qualité du bien. En revanche, si vous fixez un prix trop élevé au-dessus du prix du marché, vous risquez de ne pas trouver rapidement un acquéreur.

Faire l’estimation du bien vous permettra de connaître la juste valeur du véhicule. Cette valeur peut être déterminée en fonction des équipements et accessoires. Les véhicules bien équipés avec des finitions haut de gamme sont pour la plupart privilégiés par les acheteurs.

A voir aussi : Comment obtenir des véhicules de luxe dans GTA 5 avec les codes de triche sur PS4

En ce qui concerne les options, elles peuvent faire grimper la valeur de votre véhicule, ce qui ne fera qu’augmenter le prix de vente. Les critères déterminants sont les suivantes :

  • la sécurité (assistant de freinage d’urgence, système d’alarme antivol) ;
  • le confort (transmission automatique, vitres électriques) ;
  • l’enthousiasme (intérieur en cuir, commandes vocales) ;
  • le style du véhicule (peinture métallisée, jantes en alliage), etc.

Les accessoires permettent également de fixer des tarifs plus élevés. Il s’agit entre autres des barres de toit, du porte-vélo, des sièges baquets et des pneus neige qui assurent le confort et la sécurité des passagers.

Pour déterminer le tarif du contrat d’assurance

Lorsque vous désirez assurer votre véhicule, le choix de la formule (assurance tous risques ou assurance responsabilité civile) dépendra de sa valeur. Par exemple, si votre voiture est vieille et a déjà subi de nombreuses réparations, une assurance responsabilité civile est suffisante.

Pour mieux faire l’évaluation, vous devez tenir compte des paramètres suivants :

  • l’âge, sauf pièce de collection, une voiture ancienne a moins de valeur ;
  • le kilométrage qui permet de savoir si la voiture a été utilisée moyennement ou fréquemment ;
  • les réparations effectuées qui diminuent la valeur de votre voiture lorsqu’elles sont trop anciennes ;
  • les modifications sur le véhicule ;
  • les options qui augmentent la valeur lorsqu’elles sont nombreuses.

La marque de voiture est par ailleurs un paramètre qui influe sur la valeur et donc la prime d’assurance. Grâce à l’estimation, vous connaîtrez combien doit vous revenir la prime annuelle de votre voiture. Cela vous évitera de payer trop cher. Parmi les marques de voitures les moins chères en assurance, on peut compter Toyota, Renault, Peugeot et Opel.

Pour contester le rapport d’un expert après sinistre

En cas de sinistre, la compagnie d’assurance peut faire appel à un expert pour déterminer le montant à débourser pour la couverture. L’expertise se fait selon les garanties prévues dans le contrat d’assurance, les dommages subis et le prix des réparations.

Si vous n’êtes pas d’accord avec la conclusion de l’expert automobile, vous devez d’abord contacter votre compagnie d’assurance automobile et l’informer de votre désaccord. Parfois, une simple négociation peut vous être favorable. Pour mener à bien une telle négociation, vous devez vous munir des preuves nécessaires pouvant appuyer votre réclamation comme l’estimation de véhicule.

Si votre compagnie d’assurances ne veut pas revoir votre expertise automobile, vous pouvez lancer le processus de contre-expertise. Ce processus se fera à vos frais et vous choisirez vous-même le spécialiste qui effectuera cette deuxième évaluation. Votre compagnie d’assurances doit être avisée, car la deuxième évaluation doit se faire en présence du premier spécialiste pour qu’une discussion ait lieu.

Pour commencer le processus, tout ce que vous avez à faire est d’envoyer à votre compagnie d’assurance automobile une lettre demandant un deuxième rapport contre le premier. Votre compagnie d’assurances n’a pas le droit de refuser cette réclamation.

à voir