BYD poursuit son expansion en France

Lors d’une réunion avec des PDG du secteur automobile lundi, le ministre français des finances, Bruno Le Maire, s’est montré ouvert à l’ouverture d’une usine BYD en France.

M. Le Maire a souligné l’ouverture de la France aux initiatives industrielles et a réservé un accueil chaleureux à BYD et à l’ensemble du secteur automobile chinois pour qu’ils réalisent des investissements dans le pays.

A découvrir également : Comment protéger les jantes de votre voiture ?

Il a indiqué que l’industrie automobile chinoise, y compris BYD, « est la bienvenue en France ». La déclaration de M. Le Maire a coïncidé avec la visite d’État à Paris du président chinois Xi Jinping, selon Reuters.

Cette évolution intervient après que le fabricant chinois de véhicules électriques a fait état d’une baisse de son chiffre d’affaires en raison de la diminution de la demande de véhicules électriques et d’une bataille sur les prix en Chine. La société a déclaré un bénéfice de 630 millions de dollars au premier trimestre, soit une baisse de 47 % par rapport au trimestre précédent.

A découvrir également : Comment obtenir des véhicules de luxe dans GTA 5 avec les codes de triche sur PS4

Baisse des bénéfices des fabricants chinois de véhicules électriques

BYD et Tesla s’affrontent pour vendre le plus grand nombre de véhicules électriques. Le géant américain a récupéré sa couronne le mois dernier après l’avoir perdue face à un concurrent chinois à la fin de l’année dernière.

Au cours du premier trimestre de cette année, BYD, dont le siège est à Shenzen, a vendu 300 000 voitures à batterie, contre un record de 526 000 au quatrième trimestre de 2023, selon la BBC.

Alors que l’économie chinoise ralentit, BYD et ses rivaux se livrent à une guerre des prix pour dominer le marché. L’entreprise, financée par Berkshire Hathaway de Warren Buffett, a baissé les prix de plusieurs de ses derniers modèles pour séduire les clients hésitants.

BYD s’est également développée sur de nouveaux marchés pour compenser la faiblesse de la demande chinoise.

L’année dernière, l’entreprise de véhicules électriques a exporté 240 000 voitures en 2023 et vise à doubler ce chiffre en 2024. Toutefois, l’expansion agressive du constructeur automobile chinois sur d’autres marchés a suscité la colère des gouvernements américain et européen, qui souhaitent défendre les constructeurs automobiles nationaux.

BYD propose des modèles plus haut de gamme afin d’élargir sa gamme de produits et de stimuler les exportations. L’entreprise a présenté ses derniers véhicules haut de gamme au salon de l’automobile de Pékin cette semaine.

Pour compenser les effets de la baisse de la demande intérieure, BYD a baissé le prix de quelques modèles afin d’attirer les acheteurs, en particulier ceux qui sont prudents en raison du climat économique actuel.

Pour contrer la baisse de la demande en Chine, BYD a également cherché à se développer sur d’autres marchés ; l’entreprise a ainsi exporté 240 000 véhicules en 2023 et vise une augmentation significative de ses exportations cette année.

BYD en pleine expansion ?

Le développement international agressif de BYD s’est toutefois heurté à l’opposition de pays comme les États-Unis et l’Europe, où les politiques visent à protéger les secteurs automobiles nationaux.

BYD a ajouté des voitures haut de gamme à son inventaire parallèlement à ses ambitions d’exportation, comme l’a montré le salon de l’automobile de Pékin. L’événement a présenté les dernières voitures de luxe de l’entreprise, soulignant sa volonté de pénétrer les marchés haut de gamme.

En avril, BYD a présenté le pick-up électrique Shark, doté d’une technologie hybride rechargeable Dual Mode Off-Road (DMO) pour le tout-terrain. Comme le rapporte TechTimes, le camion a quatre portes, des ailes musclées et une calandre « BYD » comme la Ford F-150 Lightning et la Toyota Hilux, conçue par Wolfgang Egger, un designer de Lamborghini et d’Audi.

L’architecture super hybride DMO sert de base aux véhicules tout-terrain PHEV tels que le Fang Cheng Bao Bao 5.

Un système de traction électrique à quatre roues améliore les performances tout-terrain en répartissant dynamiquement le couple entre les roues avant et arrière. La technologie DM de BYD peut fournir 245 chevaux (180 kW) et parcourir 745 miles (1 200 km) sur le cycle CTLC.

Trouver un concessionnaire prêt de chez vous

BYD s’étend largement en cette année 2024 avec un grand nombre d’ouvertures de concessionnaires. Il y en avait 23 à la fin de l’année dernière et l’objectif pour fin 2024 est de 80 concessionnaires dans le pays. Pour le moment, les concessionnaires BYD se trouvent surtout dans les grandes villes, mais ils arriveront surement bientôt prêt de chez vous.

à voir